Une tradition inusitée

Mais quelle est donc cette tradition aussi farfelue que dégoûtante? Dans ce bar du Yukon, la coutume veut que les clients assez téméraires boivent un verre de whisky dans lequel baigne un orteil humain momifié qui a préalablement reposé dans le sel durant six mois. La devise: «You can drink it fast, you can drink it slow, but your lips have gotta touch the toe». Grosso modo, buvez à la vitesse que vous voulez, mais le doigt de pied doit toucher vos lèvres sans qu'il ne soit avalé ou croqué. Une fois le fait accompli, le buveur reçoit une attestation de son exploit et rejoint le «Sourtoe Cocktail Club» qui compte à ce jour plus de 100 000 membres, selon son site internet.

Vous avez bien lu. Un Québécois aurait... (Photo PR Services - Dawson City.ca) - image 4.0

Agrandir

Photo PR Services - Dawson City.ca

La légende veut que dans les années 1920, un vendeur d'alcool s'était gelé le gros orteil durant un blizzard. Son frère le lui avait coupé pour éviter la gangrène et avait préservé le membre dans une jarre d'alcool. Le contenant a été retrouvé des années plus tard et a donné lieu, en 1973, à la création du fameux «Sourtoe Cocktail Club». Depuis, le club a reçu une dizaine d'orteils, soit par des membres en ayant fait don à leur mort ou encore lors d'une amputation. Une annonce «orteil recherché» figure d'ailleurs sur le site web de l'établissement. 

Un Québécois aurait volé un orteil humain dans un bar du Yukon où la tradition est de boire un cocktail contenant le membre en question. Le propriétaire du bar situé à Dawson City est furieux puisque les orteils humains sont très difficiles à obtenir.

«Oui, un orteil a été volé du Downtown Hotel à Dawson City, en fin de semaine. L'orteil fait partie d'une longue tradition à Dawson City, le "sourtoe cocktail". La GRC de Dawson City enquête sur cet incident», a confirmé à La Presse Coralee Reid, directrice des communications de la Gendarmerie Royale du Canada au Yukon.

«Nous sommes furieux», a déclaré Terry Lee, le «Toe Captain» du Downtown Hotel, par voie de communiqué. «Le gars a commandé l'orteil après les heures durant lesquelles nous servons le "sourtoe". Un nouveau membre du personnel le lui a tout de même servi et c'est comme ça qu'il nous remercie?» 

Les médias locaux rapportent que le principal suspect serait un Québécois. L'homme aurait clamé durant la soirée qu'il voulait voler l'orteil. Les enquêteurs connaîtraient son identité puisqu'il aurait laissé sur place le certificat attestant qu'il a bel et bien bu le fameux «sourtoe cocktail». La GRC n'a toutefois pas voulu confirmer l'information pour ne pas «avoir un impact négatif sur l'enquête». 

Ainsi, la perte d'un orteil représente beaucoup pour le Downtown Hotel qui en a fait sa renommée. 

«C'était notre nouvel orteil et c'en était un très bon! On commençait tout juste à le servir», a déclaré le gérant de l'endroit, Geri Coulbourne, à CBC News. Il a expliqué que cet orteil leur avait été donné par un homme qui venait de subir une chirurgie. 

L'établissement s'est tout de même voulu rassurant, alors que des consommateurs s'inquiétaient de pouvoir relever le défi lors de leur prochaine visite.

«Il nous reste un orteil, alors venez nous visiter quand même et essayer notre cocktail», a écrit l'établissement sur sa page Facebook.

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-divers/201706/20/01-5109316-un-quebecois-recherche-pour-avoir-vole-un-orteil-humain-au-yukon.php