ainquebecblog

15 février 2018

Brunch du 25/02/2018 AinQuebec

Brunch 2018 def

Bonjour à tous

Ain-Québec co-organise avec des amis de St Denis les Bourg un Brunch "littéraire" le dimanche 25 février 2018 de 11h à 15h, salle du foyer (derrière la Mairie) à St Denis.

Le brunch sera préparé et animé par Michel Vézina, écrivain, éditeur et libraire québécois, présent dans l'Ain avec sa librairie ambulante "Le Buvard".
L'occasion de découvrir la littérature québécoise dans une ambiance détendue tout en se "sucrant le bec" !
Le nombre de place étant limité,et afin de nous permettre d'anticiper nos achats, il est urgent, si ce n'est déjà fait,  de vous inscrire, soit par retour de courriel en nous précisant le nombre de convives, 
La participation aux frais est de 15€ - 12€ pour les adhérents d'Ain-Québec, de Mosaïque et de l'Amicale Châtillon France Québec.
Brunch_2018_def

Posté par ainquebec à 16:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


13 février 2018

Venue de Michel Vézina dans l'Ain

 

michel vezina

Michel Vézina sera présent sur le Marché de Bourg le mercredi 21 février et sur le Marché d'Oyonnax (La Plaine) le jeudi 22 février.

Après avoir été clown avec le groupe Bérurier Noir, Michel Vézina a travaillé pour quelques cirques en France et en Belgique dont les Dromesko comme assistant technique. Il a ensuite été artiste de rue seul ou en duo ce qui lui a permis de fréquenté notamment les bonimenteurs de Namur (Belgique).

De retour au Québec il continu à faire de la rue et des cabarets en tant que cracheur de feu puis il fonde la compagnie de théâtre de rue : Le cochon souriant, avec laquelle il a travaillé et voyagé pendant six ans. Durant cette période, il réalise et joue dans cinq spectacles : La RipailleSoirée de cochonsAuberge ParadeSi par Al-Zahr vous entendez un O'kolo dans les ciels magnifiques et Village forain. Toujours impliqué dans le monde du cirque, il travaille ensuite comme co-auteur/dramaturge avec la troupe des 7 doigts de la main sur les spectacles La VieSéquences 8 et Le Murmure du Coquelicot. En 2007, il écrit avec Pascal Jacob Désir(s) de vertige, 25 ans d'audace, publié par l'Ecole nationale de cirque de Montréal et les 400 coups. Cet ouvrage retrace l'histoire circassienne du Québec.

En 2001, il réalise un documentaire sur Dédé Fortin, dont il était proche : Le 2116, André Fortin, cinéaste. Il témoigne aussi de la mort de son ami en 2012 s' uiid dans Attraper un dindon sauvage . au lasso

À partir de 1997, il écrit dans le journal d'opinion Le mouton noir, dont il assume la rédaction en chef de 2000 à 2002. Il se joint ensuite à l'hebdomadaire Ici Montréal comme chroniqueur littéraire et théâtral1. Chroniqueur dans différentes émissions de radio et de télévision telles Vous m'en lirez tant et Pour la suite des choses, il fonde la maison d'édition Coups de tête en 20072, puis les éditions Tête première en 2012. Il agit à titre de directeur littéraire pour les deux maisons.

Michel Vézina est l'auteur de romans, de contes et de nouvelles, marqués par une écriture nerveuse, directe, souvent proche de l'oralité, et par le goût de la marginalité et du fantastique. Dans Attraper un dindon sauvage au lasso (2012), il expose sa démarche d'écriture et revient sur sa vie sans compromis3. Avec Parti pour Croatan (2014), Michel Vézina nous donne à lire son premier livre de carnets d'écrivain.

Tout récemment, on a pu le voir sur scène dans la performance littéraire multimédia, Projet Élise, qu'il a co-créé avec son ami le cinéaste Sébastien Croteau à partir d'extraits de la Série Élise, série de huit roman qu'il a dirigée aux Éditions Coups de tête et à laquelle ont participé 5 auteurs, donc Maxime Catellier, Alain Ulysse Tremblay, Benoît Bouthillette, Laurent Chabin et lui-même.

En septembre 2014, il faisait paraître son septième roman, Disparues, une nouvelle aventure de Mélanie et Jimmy, personnages que nous avions rencontrés dans Sur les rives.

Depuis mai 2015, Michel Vézina s'est lancé dans un nouveau projet avec le libraire et activiste littéraire Maxime Nadeau. Ensemble, ils parcourent les routes du Québec de mai à novembre avec le premier et le seul camion-librairie au Québec, Le Buvard, Librairie ambulante.

Depuis le 1er janvier 2016, les deux acolytes ont installé leur base dans le hameau de Gould (Canton de Lingwick) où ils ont ouvert Le Salon, Publibrairie.

De janvier à mars 2017, Le Buvard a circulé en France et en Belgique à bord d'une fourgonnette prêtée par la compagnie de Théâtre belge, Les Baladins du Miroir pour faire connaître l'extraordinaire foisonnement de la littérature contemporaine québécoise. La librairie ambulante à pour vocation de faire connaître la littérature québécoise aux lecteurs européens ainsi elle investit toutes sortes de lieux allant de l'université Paris 8 aux petits villages de campagne. Le 2 mars 2017 a lieu, au sein de la Bibliothèque Gaston Miron de Paris 3, un premier essai du G.O.U.L.D : une piste circulaire, des livres, des cabanes, des lectures publiques, de la danse, des évènements cachés investissent la bibliothèque universitaire le temps d'une soirée. Michel Vézina et Maxime Nadeau sont aussi invités au séminaire Fabrique de sociologies de Pascal Nicolas Le-Straat à L'Université Saint-Denis le 4 mars 2017, Michel y donne une conférence sur le Buvard et la diffusion de la littérature. Après plus de 34 lieux visités, la librairie ambulante décide d'inscrire cette activité hivernale à son agenda régulier : en 2018, Le Buvard prévoit une tournée en Europe de janvier à mai.

Aujourd'hui Michel Vézina tient seul le Buvard avec l'aide de Sébastien Croteau.

 source wikipédia

Posté par ainquebec à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 décembre 2017

la poutine débarque à Paris

 

Un restaurant qui sert de la poutine à Paris vient d'ouvrir, il s'appelle "la maison de la poutine "et est situé dan le 11ème arrondissement

pour en savoir plus

https://www.facebook.com/136164895246/videos/744336012422850/?hc_ref=ARST52YMFrOZGBnoxdESABQdxLsRVPG1z4eVGJ_mqCc7O39s6_5YjmTGXzhUZRI1qHU

 

Posté par ainquebec à 17:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 octobre 2017

rencontre avec Christiane gagnon "du Québec à la Mayenne"

eLe lundi 6 novembre à 20h à St Sorlin en Bugey, Rencontre avec Christiane Gagnon, en vélo sur la trace de ses ancêtres

ch_gagnonL

 

 

 

Posté par ainquebec à 05:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 octobre 2017

Salon de la terre à la table

Le  stand d'Ainquebec au salon organisé par Mosaïque à Peronnas ce dimanche 29 octobre 

 

DSC06492

DSC06493

 

DSC06494

le whisky au sirop d'érable, un péché mignonLiqueur_de_whisky_canadien_au_sirop_d_erable_Sortilege_460x460_FFFFFF

le cidre de glace à déguster sans modérationCidre_de_glace_fortifie_givre_460x460_FFFFFF

 

Posté par ainquebec à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2017

avant programme

Bonjour à tous 

voici un avant programme alléchant pour cette nouvelle rentrée

AQ_avant_programme_20172018

 

 

Posté par ainquebec à 21:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 août 2017

road trip viticole dans les cantons de l'est

tourisme-cantons-de-lest-abbaye-de-saint-benoit-du-lac

 

un lien intéressant si vous souhaitez visiter les cantons de l'est en jpignant l'utile à l'agréable

http://www.estrieplus.com/contenu-tourisme_cantons_de_lest_route_vins_chemin-1920-42698.html

Posté par ainquebec à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2017

Une autre vision des québécois

Aux îles de la Madeleine il est parfois difficile de trouver des employés

http://www.ilesdelamadeleine.com/2017/07/ras-le-bol-des-entrepreneurs-madelinots-face-a-la-culture-du-chomage/

iles-de-la-madeleine-maison

Posté par ainquebec à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2017

Une tradition québécoise inusitée

Une tradition inusitée

Mais quelle est donc cette tradition aussi farfelue que dégoûtante? Dans ce bar du Yukon, la coutume veut que les clients assez téméraires boivent un verre de whisky dans lequel baigne un orteil humain momifié qui a préalablement reposé dans le sel durant six mois. La devise: «You can drink it fast, you can drink it slow, but your lips have gotta touch the toe». Grosso modo, buvez à la vitesse que vous voulez, mais le doigt de pied doit toucher vos lèvres sans qu'il ne soit avalé ou croqué. Une fois le fait accompli, le buveur reçoit une attestation de son exploit et rejoint le «Sourtoe Cocktail Club» qui compte à ce jour plus de 100 000 membres, selon son site internet.

Vous avez bien lu. Un Québécois aurait... (Photo PR Services - Dawson City.ca) - image 4.0

Agrandir

Photo PR Services - Dawson City.ca

La légende veut que dans les années 1920, un vendeur d'alcool s'était gelé le gros orteil durant un blizzard. Son frère le lui avait coupé pour éviter la gangrène et avait préservé le membre dans une jarre d'alcool. Le contenant a été retrouvé des années plus tard et a donné lieu, en 1973, à la création du fameux «Sourtoe Cocktail Club». Depuis, le club a reçu une dizaine d'orteils, soit par des membres en ayant fait don à leur mort ou encore lors d'une amputation. Une annonce «orteil recherché» figure d'ailleurs sur le site web de l'établissement. 

Un Québécois aurait volé un orteil humain dans un bar du Yukon où la tradition est de boire un cocktail contenant le membre en question. Le propriétaire du bar situé à Dawson City est furieux puisque les orteils humains sont très difficiles à obtenir.

«Oui, un orteil a été volé du Downtown Hotel à Dawson City, en fin de semaine. L'orteil fait partie d'une longue tradition à Dawson City, le "sourtoe cocktail". La GRC de Dawson City enquête sur cet incident», a confirmé à La Presse Coralee Reid, directrice des communications de la Gendarmerie Royale du Canada au Yukon.

«Nous sommes furieux», a déclaré Terry Lee, le «Toe Captain» du Downtown Hotel, par voie de communiqué. «Le gars a commandé l'orteil après les heures durant lesquelles nous servons le "sourtoe". Un nouveau membre du personnel le lui a tout de même servi et c'est comme ça qu'il nous remercie?» 

Les médias locaux rapportent que le principal suspect serait un Québécois. L'homme aurait clamé durant la soirée qu'il voulait voler l'orteil. Les enquêteurs connaîtraient son identité puisqu'il aurait laissé sur place le certificat attestant qu'il a bel et bien bu le fameux «sourtoe cocktail». La GRC n'a toutefois pas voulu confirmer l'information pour ne pas «avoir un impact négatif sur l'enquête». 

Ainsi, la perte d'un orteil représente beaucoup pour le Downtown Hotel qui en a fait sa renommée. 

«C'était notre nouvel orteil et c'en était un très bon! On commençait tout juste à le servir», a déclaré le gérant de l'endroit, Geri Coulbourne, à CBC News. Il a expliqué que cet orteil leur avait été donné par un homme qui venait de subir une chirurgie. 

L'établissement s'est tout de même voulu rassurant, alors que des consommateurs s'inquiétaient de pouvoir relever le défi lors de leur prochaine visite.

«Il nous reste un orteil, alors venez nous visiter quand même et essayer notre cocktail», a écrit l'établissement sur sa page Facebook.

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-divers/201706/20/01-5109316-un-quebecois-recherche-pour-avoir-vole-un-orteil-humain-au-yukon.php

 

Posté par ainquebec à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]